Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

Burkina Faso-Emirats Arabe Unis : la signature d’un accord de prêt pour le financement du projet de développement des micro petites et moyennes entreprises et de soutien dans le domaine technologique attendue au premier semestre 2023


Actualités

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Prospective du Burkina Faso, Dr Seglaro Abel SOME s'est rendu, le 28 juillet 2022 à Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis, au siège du Fonds Khalifa pour le Développement des Entreprises, où il s'est entretenu avec la présidente dudit fonds, Alia AL MAZROUIE.



Dr Seglaro Abel SOME a exposé à son hôte, la situation d'extrême fragilité dans laquelle se trouve notre pays et pour laquelle le Burkina Faso sollicite l'appui et l’accompagnement du Fonds Khalifa pour le financement des actions prioritaires (sécuritaires, humanitaires et développement) définies dans le plan d’action de la Transition.

Le ministre Seglaro Abel SOME a rappelé à la partie emirati, l’engagement pris par le président du Fonds Khalifa, d’accompagner le Burkina Faso avec une enveloppe de 10 millions de dollars US soit environ 5 milliards FCFA pour la mise en œuvre du « projet de développement des micro petites et moyennes entreprises et de soutien dans le domaine de la technologie ». Ce projet sera mis en œuvre par le Fonds d'appui à la promotion de l'emploi (FAPE).

Un protocole d’entente entre les deux parties a été déjà signé et vise à soutenir le secteur du développement des micros, petites et moyennes entreprises au Burkina Faso.

Le ministre Seglaro Abel SOME a plaidé la réouverture des négociations sur le projet d’accord de prêt en vue de sa signature pour permettre le démarrage effectif du projet de développement des micro petites et moyennes entreprises et de soutien dans le domaine de la technologie.

La présidente du Fonds Khalifa pour le développement des entreprises, Alia AL MAZROUIE a réaffirmé la disponibilité de son institution à financer ce projet dont l'objectif est de créer des micros entreprises au profit des jeunes et des femmes et de lutter contre la pauvreté. Alia AL MAZROUIE a rassuré la partie burkinabè de la poursuite des échanges en vue de la signature courant premier semestre 2023 de l'accord de prêt.

Outre cette requête de financement, le ministre Seglaro Abel SOME a sollicité l'accompagnement du Fonds Khalifa pour le financement du projet de Financement des Activités Economiques des personnes déplacées internes (PFAE-PDI), d’un coût global de 15 milliards CFA soit environ 27 millions USD et qui sera mis en œuvre par le Fonds national de la finance inclusive( FONAFI).La partie emirati a manifesté un intérêt pour ce projet qui permettra l'insertion socio-économique des personnes déplacées internes.

La présidente du Fonds Khalifa pour le développement des entreprises, Alia AL MAZROUIE a porté à la connaissance de la délégation burkinabè, la restructuration en cours du fonds, pour lui permettre de mieux incarner sa mission de soutien au développement des petites, moyennes et grandes entreprises et de s'ouvrir à d'autres secteurs, comme celui de la construction des infrastructures et des logements.

D'autres nouveaux produits seront lancés à la faveur de cette restructuration et pourraient également faire le bonheur des futurs bénéficiaires de ses interventions au Burkina Faso.

Le Fonds Khalifa pour le développement des entreprises a également salué l'ouverture d'une représentation diplomatique du Burkina Faso à Abu Dhabi et réitéré son engagement à poursuivre sa coopération avec le Burkina Faso.

DCRP/MEFP


Partager sur :