Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

Ministère de l’Economie, des Finances et de la Prospective : des comités anti-corruption pour une gouvernance vertueuse


Actualités

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Prospective, Dr Seglaro Abel SOME, a échangé le 12 mai 2022 avec les membres des comités anti-corruption (CAC) de son département à l’occasion de la première session du cadre de concertation entre les deux parties.

 



La rencontre a permis au ministre de réaffirmer l’accompagnement et le soutien de la hiérarchie aux actions de lutte contre la corruption au sein du MEFP ; d’apprécier les performances réalisées ; d’analyser les difficultés rencontrées et de donner des orientations et des directives pour la conduite des actions futures.

En termes d’activités, figurent en bonne place (i) la mise en place courant 2021 de 7 CAC faisant passer le nombre de CAC de 6 en 2012 à 20 au 31 décembre 2021 ; (ii) la tenue effective de 119 sessions d’informations et de sensibilisation lors de la campagne médiatique en novembre et décembre 2021 dont 75 au profit des agents et 44 au profit des usagers dans 7 régions ; (iii) la participation des membres des CAC aux travaux du comité chargé de l’élaboration de la stratégie nationale de lutte contre la corruption pilotés par l’ASCE-LC.

Les CAC constituent des remparts essentiels dans le dispositif de prévention, de lutte contre la corruption et de promotion de l’intégrité au sein du MEFP. En 10 années d’actions sur le terrain sous la houlette de l’Inspection générale des finances (IGF), l’impact des actions des CAC se ressent positivement dans les rapports annuels du RENLAC sur l’état de la corruption au Burkina Faso. Sur plusieurs structures du MEFP présentes dans le top 10 des entités les plus corrompues, il n’en reste plus qu’une seule et le défi des CAC est de l’en extraire et maintenir le cap pour une administration des finances intègre et vertueuse.

DCRP/MEFP


Partager sur :