Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

L’Inclusion financière et situation sécuritaire: les acteurs se penchent sur les stratégies à mettre en place pour accroître l’accès des populations aux services financiers


Actualités

L’édition 2021 du Cadre national de concertation des acteurs de l’inclusion financière s’est tenue ce jeudi 18 novembre 2021, à Ouagadougou.



Organisée par le Secrétariat permanent pour la promotion de l’inclusion financière (SP-PIF), cette session était placée sous le thème : « Inclusion financière et situation sécuritaire au Burkina Faso : quelles innovations pour un meilleur accès des populations aux produits et services financiers ? ». La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le Secrétaire général du Ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, Dr Seglaro Abel SOME, représentant le ministre de l’Economie, des Finances et du développement, Lassané KABORE.

Au cours de cette session, les participants ont réfléchi sur les moyens et mécanismes à mettre en place pour accroître l’accès des populations aux services financiers. Depuis quelques années, le Burkina Faso fait face à une situation sécuritaire difficile, qui a contraint les fournisseurs de services financiers à fermer les points de service dans les zones en proie à l’insécurité. La plupart des personnes déplacées ont perdu beaucoup de leurs biens productifs et actifs. Selon le Secrétaire général du MINEFID, face à une telle situation, il est impérieux que les acteurs du développement en général, et les acteurs du système financiers en particulier mènent la réflexion pour dégager les meilleures stratégies en vue de s'adapter à la situation. En ce sens, il s’est réjoui de la tenue de ce cadre de concertation, qui de son avis, permettra de créer une synergie d’actions en vue de renforcer la résilience du secteur de l’inclusion financière.

Au cours des travaux, deux sous thèmes ont été développés. Le premier sous thème a porté sur les défis sécuritaires et les mécanismes de sécurisation des opérations; le deuxième a concerné les innovations à développer pour améliorer l’accessibilité aux produits et services financiers. Le Secrétaire permanent pour la promotion de l’inclusion financière, Lin HIEN a, au cours de son intervention, rappelé que l’inclusion financière constitue un levier important de développement et qu’elle permet aux individus, aux ménages, aux petites et moyennes entreprises d’avoir à leur disposition des outils pour maîtriser leurs finances et contribuer ainsi à la création de richesses.

DCPM/MINEFID


Partager sur :