Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

Deuxième édition des 48 heures des CEFEBISTES au Burkina Faso : une tribune pour faire émerger les meilleures pratiques pour le développement économique de notre pays


Actualités

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané KABORE, a présidé, ce vendredi 04 juin 2021, à Ouagadougou, la 2e édition des 48 heures des CEFEBISTES au Burkina Faso, cadres burkinabè formés au Centre d’études financières, économiques et bancaires (CEFEB) basé à Marseille en France.

 



Organisée par l’Association des anciens étudiants du CEFEB au Burkina Faso (AC-BF), cette deuxième édition vise à permettre un partage d’expériences entre ses membres, notamment entre les doyens et la jeune génération. Au cours des 48 heures, les participants bénéficieront de connaissances, à travers deux communications, sur les réformes du CEFEB et sur la relance économique dans un contexte de covid 19. Ces journées seront également marquées par une prise de tension artérielle et un contrôle de la glycémie pour les membres de l’AC-BF. A l’ouverture des travaux, ce 04 juin, l’AC-BF a procédé à une remise de matériels médicaux composés de tensiomètres et d’appareils de contrôle de la glycémie à la Société burkinabè de cardiologie.

 

 

Selon la présidente de l’AC-BF, Zalissa KOUMARE/OUILLIO, le Centre d’études financières, économiques et bancaires constitue un bras technique de l’Agence française de développement en matière de promotion des savoirs et des savoir-faire. Il forme des experts dans plusieurs domaines, notamment la maîtrise d’ouvrage, l’évaluation de projets, la gestion bancaire, le management des entreprises, l’économie du développement, la gestion des ressources humaines, etc. Au Burkina Faso, il a contribué à former de nombreux cadres de l’administration, dont une douzaine a occupé des postes de ministres.

 

Pour le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, lui-même diplômé du CEFEB, l’AC-BF est une source de compétences diversifiées à mettre à la disposition des secteurs public et privé burkinabè pour une bonne gouvernance économique des entreprises. Lassané KABORE s’est réjoui de la tenue de la deuxième édition des 48 heures des CEFEBISTES au Burkina Faso et a invité les participants à un véritable partage d’expériences en vue de faire émerger les meilleures pratiques pour le développement économique du pays.

DCPM/MINEFID


Partager sur :