Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

Sortie de la 26e Promotion de l’Ecole nationale des douanes: 90 nouvelles compétences prêtes à relever les défis de la mobilisation des recettes fiscales


Actualités

Après deux ans de formation, la 26e Promotion de l’Ecole nationale des douanes a effectué sa sortie officielle, ce lundi 26 octobre 2020, à Ouagadougou sous la présidence du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané KABORE et le parrainage de l’ancien Directeur général Adjoint des douanes, Michel ZEMBA. C’était en présence du Directeur général des douanes du Burkina Faso, Elie KALKOUNDO, et du Directeur général des douanes et des droits indirects du Congo, Guénolé NBONGO KOUMOU.



90 nouvelles compétences avec un taux de réussite de 100% sont désormais prêtes à relever les défis de la mobilisation des recettes douanières dans leurs pays respectifs. Il s’agit de 40 Burkinabè dont 10 inspecteurs et 30 contrôleurs des douanes, 33 Centrafricains dont 7 inspecteurs et 26 contrôleurs de douanes, 15 Congolais dont 4 inspecteurs et 11 contrôleurs de douanes, un contrôleur de douanes de nationalité  tchadienne et un contrôleur de douanes issu de la Guinée-Bissau.

Cette 26e promotion a été baptisée «Résilience» par le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement. En donnant le nom «Résilience», Lassané KABORE dit faire référence à la résilience dont son département a fait preuve dans la mobilisation des recettes avec les questions sécuritaires et du COVID 19. Tout en les invitant à ne pas perdre de vue la situation difficile que connaît le pays, il les a exhortés à renforcer cette résilience, à travailler dans la rigueur, l’humilité et dans l’intégrité.

Le directeur général de l’Ecole nationale des Douanes, l’inspecteur divisionnaire des Douanes Casimir SAWADOGO, a salué l’accompagnementdu ministère de l’économie, des finances et du développement, dans le projet d’érection du futur siège de l’END à Tanghin Dassouri.

Pour  le parrain, Michel ZEMBA, le défi qui attend ses filleuls demeure la mobilisation optimale des recettes fiscales au profit du budget de l’Etat. A cet effet, il les a donc invité à redoubler de vigilance, à faire preuve d’endurance psychologique sur le terrain face à l’insécurité et à l’extrémisme violent, mais aussi à observer la discipline dans l’accomplissement de leurs tâches.

 

Les élèves sortant par la voix du délégué général, Georges TOUGOURI, se disent conscients de l’adversité qui les attend sur le terrain (insécurité, contrebande, fraude….), mais promettent travailler avec rigueur et professionnalisme en vue de l’atteinte des résultats de leurs administrations respectives.


Partager sur :