Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

Lutte contre la pandémie du COVID 19 : L’Union européenne offre des masques et des gels hydro alcooliques d’une valeur de 12 millions au MINEFID


Actualités

L’Union européenne (UE), à travers le Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques (PAGPS) a fait un don de 20 000 masques de protection en tissu Faso dan fani et 1 900 flacons de gel hydro alcooliques d’une valeur de 12 millions de F CFA au ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID). La remise symbolique de ce don est intervenue ce vendredi 22 mai 2020 dans l’enceinte du ministère à Ouagadougou.



Pour l’Ambassadeur Chef de la Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso, Wolfram VETTER, ce don de masques et de gels hydro alcooliques, qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la pandémie du COVID 19 au Burkina Faso, vise à renforcer les mesures barrières au niveau des agents et des services du MINEFID. A l’entendre, ces maques ont été acquis  auprès du Groupement d’intérêt économique dénommé «Commerce et artisanat pour le bien-être social» qui fait la promotion de l’artisanat et  du textile burkinabè.

                          

Le Secrétaire général du MINEFID, Dr Seglaro Abal SOME, qui a reçu le don, a au nom du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, traduit la gratitude du Burkina Faso à l’Union européenne et au PAGPS pour ce geste. Pour lui, cet appui est précieux, parce que les services du département de l’Economie, des Finances et du Développement sont très sollicités par le public et de ce fait, les agents sont relativement exposés. De l’avis du SG, ce don fort appréciable, vient renforcer les mesures existantes et  permettra de mettre une barrière à la transmission de la pandémie du COVID 19 au sein du MINEFID. Les masques étant fabriqués sur place, souligne-t-il, cela est un appui important à l’économie nationale et à la continuité de l’emploi dans certains secteurs. De même, les gels sont achetés localement; donc autant de ressources qui sont réinjectées dans l’économie nationale.

 

 

 


Partager sur :