Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

Conclusions de la 5ème Revue annuelle des Réformes, Politiques, Projets et Programmes de l’UEMOA: Le Burkina Faso en tête des huit pays avec un taux d’application des textes de l’Union estimé à 84%


Actualités

La Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et le Gouvernement burkinabè, ont procédé à l’examen des résultats de l’évaluation de la mise en œuvre des réformes politiques, programmes et projets communautaires au titre de l’année 2019 consignés dans un Mémorandum, ce lundi 09 décembre 2019 à Ouagadougou.



Les échanges entre la délégation de la Commission de l’UEMOA, conduite par son Président Abdallah BOUREIMA et la délégation ministérielle burkinabè avec à sa tête le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané KABORE, font suite aux travaux des experts qui se sont déroulés du 16 au 18 octobre 2019 à Ouagadougou. Au cours desdits travaux, les experts ont procédé à l’évaluation de l’application des textes de l’Union par les huit Etats membres.

Cette évaluation a concerné les 113 textes communautaires répartis entre les domaines de la gouvernance et la convergence macro-économique, le marché commun et les politiques sectorielles. S’agissant de la transposition et de l’application des textes de l’Union, le Burkina Faso, selon les mots du Président de la Commission de l’UEMOA, enregistre en 2019  un taux de 84%,  tenant ainsi la tête au niveau des huit pays membres. Sur les 113 textes, une centaine de textes sont en chantier au Burkina Faso, dont 70 textes appliqués à 100%, a indiqué Abdallah BOUREIMA avant d’ajouter que «C’est une grande performance qu’il faut saluer».

A entendre le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, le Burkina Faso entend travailler à mettre en application les dix textes qui n’ont pas connu une application. Il a réaffirmé l’engagement du Gouvernement à mettre en œuvre les recommandations de la 5ème Revue technique  annuelle en vue de l’accélération de l’application des réformes communautaires.

A l’issue de la rencontre entre les deux délégations, le Président de la Commission de l’UEMOA et le ministre KABORE sont allés présenter les conclusions de l’évaluation au Premier Ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, et lui transmettre le Mémorandum.

 

 

 


Partager sur :