×

Avertissement

Échec de la suppression de 26041080e036b4d62eb8260517426328.png

Échec de la suppression de bd4234043e9db62ca0da88e35b686340.js

Dans sa quête permanente d’amélioration de  sa performance et  de la qualité de ses services,  la Direction générale des impôts (DGI) du Burkina Faso, en collaboration avec le cabinet IGA Conseil, vient d’élargir ses offres de services digitaux aux contribuables nationaux et internationaux à travers sept (07) nouvelles fonctionnalités ajoutées à sa plateforme de télédéclaration et télépaiement, eSINTAX. Ces fonctionnalités sont relatives à la délivrance des attestations de situation fiscale en ligne; la délivrance des certifications de chiffre d’affaires en ligne; l’enregistrement des marchés en ligne qui permet de disposer de la fiche de décompte fiscale en moins d’une minute; la demande de remboursement de crédit de TVA en ligne; la consultation de l’ensemble des arriérés en ligne; le paiement des impôts et taxes par mobile money avec Orange Money; et le paiements des impôts et taxes en espèces dans le réseau des banques partenaires de la DGI. Le lancement officiel de ces nouvelles fonctionnalités de la plateforme a eu lieu, le mardi 28 mai 2019, à Ouagadougou, sous la présidence du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané KABORE, représenté par le secrétaire général de son département, Dr Seglaro Abel SOME. Ce lancement officiel était placé sous le thème: «De nouvelles fonctionnalités sur eSINTAX pour améliorer la qualité du service au contribuable».

                                              

De l’avis du représentant du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, l’opérationnalisation de ces nouveaux services, dans les prochains mois, fera de la DGI une administration de référence au Burkina Faso et améliorera la qualité du service à l’usager. «Je pense que c’est une vraie révolution, un vrai tournant. Cela nous permet de faciliter l’activité des opérateurs économiques», a-t-il déclaré.

Il a, au nom du ministre, encouragé l’administration fiscale à initier et conduire une vaste campagne de communication afin de faire connaître les nouvelles fonctionnalités de eSINTAX à tous les contribuables burkinabè, mais aussi à poursuivre le processus de dématérialisation totale des échanges avec les contribuables dans le but de permettre à la DGI de mieux incarner sa vision qui est celle d’être une administration fiscale moderne, totalement digitalisée au service des contribuables et de la Nation. Selon Dr SOME, depuis le lancement de ce portail en avril 2018, plus de 950 contribuables ont adhéré spontanément et plus de 60% des recettes fiscales de la DGI sont désormais déclarées et payées en ligne.

Selon le Directeur général des impôts, Adama BADOLO, les nouveaux services de la plateforme seront opérationnels à compter de juin 2019 p. A l’entendre, la particularité entre la version 1 de eSINTAX et les nouvelles fonctionnalités réside dans le fait que ces dernières offrent des services fiscaux en ligne. «Nous étions dans un système de déclaration seulement des impôts, nous sommes maintenant dans un système de services fiscaux en ligne», a-t-il confié avant d’ajouter que l’objectif, à terme, c’est de véritablement décharger le personnel de la DGI des tâches qui n’ont pas de valeur ajoutée, pour qu’il puisse se consacrer à celles à valeur ajoutée, notamment le contrôle fiscal, le recouvrement des impôts, etc.

                                           

Depuis le lancement de sa version 1, a par ailleurs fait savoir Adama BADOLO, la plateforme eSINTAX a produit des résultats encourageants avec plus de 20 000 télédéclarations effectuées pour un montant de plus de 318 milliards de F CFA; plus de 3 200 ordres de ePAYEMENT réalisés avec succès grâce à l’interconnexion avec toutes les banques commerciales; plus de 44 000 attestations de retenue à la source  automatique générées et près de 250 attestations de situation fiscale en ligne délivrées. En perspectives, la Direction générale des impôts entend poursuivre ses efforts de digitalisation dans les prochains mois afin de permettre le télépaiement par mobile money avec tous les opérateurs mobiles présents au Burkina Faso; le paiement en espèces dans la majorité des banques commerciales; le développement d’une application mobile appelé mSINTAX disponible sur Android et iPhone et qui permettra aux contribuables de réaliser leurs obligations fiscales depuis un smartphone; et l’installation de bornes intelligentes bSINTAX dans tous les centres des impôts qui permettront aux contribuables de consulter leurs situations fiscales en toute autonomie et d’imprimer toutes leurs attestations.