×

Avertissement

Échec de la suppression de 26041080e036b4d62eb8260517426328.png

Échec de la suppression de bd4234043e9db62ca0da88e35b686340.js

Le 26e forum des contrôleurs financiers s’est achevé ce vendredi 21 décembre 2018, à Ouagadougou. Organisé par la Direction générale du contrôle des marchés publics et des engagements financiers (DGCMEF) sur le thème: «Exécution du budget en mode programme: rôle et responsabilités des contrôleurs financiers dans l’atteinte des performances», il a permis aux participants venus des 13 régions du Burkina Faso d’appréhender les nouvelles responsabilités du contrôleur financier, notamment l’approche dans l’atteinte des résultats dans la mise en œuvre du budget-programme, et les implications que celles-ci peuvent avoir sur la performance des différents programmes budgétaires. Ces responsabilités sont relatives, entre autres, au visa préalable et incontournable qu’il appose sur les actes de la dépense publique; les jugements qu’il émet sur l’opportunité de la dépense et la cogestion de la dépense publique avec l’ordonnateur à travers l’autorisation qu’il émet. 

                                      

 Par ailleurs, le forum leur a permis de cerner la stratégie qu’ils devront adopter afin d’assumer efficacement leur rôle et éviter la mise en jeu de leur responsabilité en  cas d’infractions ou d’irrégularités constatées dans l’exécution de la dépense publique. Cette stratégie est orientée vers la modernisation de leurs outils et méthodes de contrôle; la mise en place d’indicateurs de performances liés à leurs attributions et à leurs rendements. Il y a également le renforcement des capacités du personnel de la DG-CMEF en relation avec ses nouvelles attributions et l’appropriation des règles de fond et de forme concernant les actes relevant de l’engagement de la dépense et des marchés publics. 

Au terme de ce 26e forum, les contrôleurs financiers ont formulé des recommandations à l’attention  des autorités du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement. Ces recommandations concernent la mise à disposition de la DG-CMEF  de moyens nécessaires  pour la modernisation des outils de travail; le renforcement des capacités du personnel pour une meilleure prise en charge des attributions dans le cadre du contrôle de l’exécution du budget en mode programme; et le maintien des acquis en matière de motivation des agents pour une mise en œuvre optimale du budget-programme. Par ailleurs, ils ont pris la résolution d’inscrire leurs actions dans une démarche de performance.

La cérémonie de clôture  a été présidée par le conseiller technique, Moumounou GNANKAMBARY, représentant le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement. Dans son discours de clôture, il a réaffirmé l’engagement de madame le ministre à examiner avec la plus grande attention les résultats auxquels le forum a abouti. Selon M. GNANKAMBARY, la quête des performances des contrôleurs financiers est une ambition réalisable à condition que chacun s’exécute de façon effective et déterminée dans l’accomplissement de ses obligations. Il s’est dit convaincu que ceux-ci mettront bien à profit les enseignements tirés du forum pour améliorer leurs rendements et atteindre des performances appréciables dans leurs postes de travail respectifs. «La fonction des contrôleurs financiers n’est pas sans écueils au regard des contraintes qui entourent son exercice. C’est pourquoi les premières responsables du département n’entendent ménager aucun effort pour vous  appuyer dans la mise en œuvre des résolutions et recommandations adoptées», a-t-il indiqué avant de les exhorter à jouer, à leur tour, leur rôle dans la sécurisation des acquis de l’Etat au profit des populations.