×

Avertissement

Échec de la suppression de 26041080e036b4d62eb8260517426328.png

Échec de la suppression de bd4234043e9db62ca0da88e35b686340.js

La république du Togo envisage renforcer les capacités des acteurs devant contribuer à la mise en œuvre de son système national de Planification. Pour se faire, une délégation, conduite par le Pr Komla SANDRA, Président de l’Université de Kara,  est en visite depuis ce jeudi 20 septembre 2018 au ministère de l’économie, des finances et du développement en vue de  s’inspirer de l’expérience du Burkina Faso.

Prévu pour durer deux jours, cette mission permettra au Pr Komla SANDRA et son équipe de comprendre les orientations du Burkina Faso en matière de planification notamment la formation des acteurs, l’élaboration des différents politiques et programmes,  le suivi-évaluation,  le cadre juridique et institutionnel etc.  

Dans ce sens, la délégation togolaise a rencontré les structures nationales impliquées dans la planification du développement, ce 20 septembre 2018. Lors de l’ouverture des travaux, Dr Seglaro Abel SOME, secrétaire général du ministère de l’économie, des finances et du développement a, au nom de Mme le ministre, traduit sa reconnaissance et sa gratitude à la délégation togolaise pour la marque de considération et de confiance.

Il a, en outre, salué cette visite de la délégation togolaise qui, selon lui, « honore le Burkina Faso ». Le chef de la mission Togolaise, Pr Komla SANDRA, quant à lui s’est dit impressionner par la qualité de l’accueil. Il a souligné que l’université de Kara se prépare à ouvrir un Master en Planification du Développement  et que l’objectif de cette démarche est de mobiliser les expertises en vue de pouvoir renforcer les capacités des acteurs d’une part et d’autres part permettre au Togo d’améliorer son système national de Planification.

Suite aux propos du chef de la délégation, le directeur général adjoint  de l’économie et de  la planification, Hyacinthe TAMALGO a présenté aux participants les orientations stratégiques du Gouvernement burkinabè en matière de planification. Ainsi, après avoir fait l’historique de la planification au développement au Burkina, il a décrit son architecture, son cadre institutionnel et juridique, le partenariat avec les différents écoles et universités de formations etc. Hamidou SAWADOGO, Directeur des ressources Humaines a quant à lui évoqué les questions liées aux ressources humaines. Il a souligné la nécessité de la formation dans le processus. A l’issu des échanges, la délégation togolaise s’est dit éclairée du système de planification au Burkina.

A noter qu’avant le début de cette rencontre, la mission togolaise avait été reçue en audience par Mme Hadizatou Rosine COULIALY/SORI, ministre de l’économie, des finances et du développement. Les séances de travaux de cette délégation se poursuivent notamment avec des échanges à l’ENAM, l’ENAREF, l’UFR/SEG de l’université de Ouagadougou.