Le ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, à travers la Direction générale du budget, organise, du 3 au 4 mai 2018 à Ouagadougou, des journées de communication sur les réformes des finances publiques au profit des responsables de programme. «Rôle et responsabilités du responsable de programme dans l’exécution du budget», tel est le thème principal de ces journées de communication. L’ouverture de ces journées de communication a eu lieu, ce jeudi 03 mai 2018, sous la présidence du ministre délégué chargé du budget, Edith Clémence YAKA, représentée par son conseiller technique, Lassané OUEDRAOGO. Durant 48 heures, les responsables de programme vont être outillés sur leurs rôles dans chacune des étapes de la gestion budgétaire en mode programme; sur l’exécution du budget en mode programme et la conduite du dialogue de gestion, les exigences en matière de reddition des comptes dans la gestion budgétaire en mode programme, les réformes majeures en matière de contrôle, de marchés publics et de comptabilité-matière. En plus, ils échangeront sur le bilan et les difficultés de mise en œuvre des différentes innovations induites par le budget programme.

Selon le représentant du ministre délégué chargé du budget, qui a prononcé le discours d’ouverture, la tenue de ces journées de communication au profit des responsables de programme s’inscrit dans la dynamique de renforcer les compétences de l’ensemble des acteurs du processus budgétaire engagé par le ministère de l’Economie, des Finances et du Développement depuis l’adoption de la loi organique en 2015. Pour lui, l’enjeu de ces journées de communication, c’est de permettre  aux responsables de programme, qui sont des acteurs clés, de prendre en main la gestion du budget-programme. L’objectif est d’avoir plus d’efficacité dans la gestion des finances publiques. Toutefois, il a indiqué que le retard observé dans la nomination des responsables de programme a des répercutions sur l’exécution du budget programme. «A la date d’aujourd’hui, 78% des responsables de programme ont été nommés en Conseil des ministres. Ce qui veut dire que nous sommes en retard avec notre plan de basculement au budget-programme qui préconisait que ces acteurs soient nommés et qu’ils participent à l’élaboration du budget 2018. Ce qui n’a pas été le cas», a relevé Lassané OUEDRAOGO qui a, au nom du ministre délégué chargé du budget, lancé un appel aux ministères qui n’ont pas encore opérationnalisé officiellement la fonction du responsable de programme à le faire dans les meilleurs délais, afin d’aider au respect des échéances dans le cadre de la loi organique n°073-2015/CNT du 06 novembre 2015, relative aux lois de finances.