×

Avertissement

Échec de la suppression de 26041080e036b4d62eb8260517426328.png

Échec de la suppression de bd4234043e9db62ca0da88e35b686340.js

 

La Direction générale des douanes, à l'instar des administrations douanières sœurs, commémore, ce vendredi 26 janvier 2018, la Journée internationale des Douanes (JID) sous le thème: «Un environnement commercial sûr au service du développement économique». A cette occasion, elle a fait, au cours de la matinée, un don de matériels et de vivres à la population, en particulier, les personnes démunies de la commune rurale de Tanghin-Dassouri.  

                                                          

Ce don est composé, entres autres, de 20 boîtes d’accouchement, 20 boîtes de petite chirurgie, 05 lits d’hospitalisation, 10 tensiomètres, 05 tables d’accouchement, 10 pèse-bébé, 100 cartons de savon, des bidons d’huiles dinor de 20 litres, des sacs de maïs, des vélomoteurs pour des personnes vivant avec un handicap, etc. A travers ce don, elle entend manifester sa volonté d’accompagner ces personnes démunies. «C’est un geste que nous voulons poser au profit des populations vulnérables de Tanghin-Dassouri et cela entre aussi en droit ligne de notre cadre stratégique qui est de développer la solidarité au sein de l’administration des douanes, mais également avec les populations vulnérables», a laissé entendre, le Directeur général des douanes, Adama SAWADOGO. Le choix de Tanghin-Dassouri, de l’avis du Directeur général des douanes, se justifie par l’hospitalité dont l’administration douanière a toujours bénéficiée de la part de ladite commune. Il en veut pour preuves l’installation, dans cette commune, de  la SONABHY (Société nationale burkinabè d’hydrocarbures), d’un bureau des douanes à Bingo qui rapporte environ 30 à 35% des recettes propres de l’administration des douanes, et aussi un bureau de suivi de transit. Outre ces raisons, la Direction générale des douanes ambitionne d’y construire son école de formation qui a une vocation sous-régionale.

Selon M. SAWADOGO,  la JID a été célébrée pour la première fois le 26 janvier  1954. De son avis, c’est un moment de reconnaissance au travail fait par les administrations douanières au niveau de tous les Etats en matière de mobilisation des ressources au profit des différents budgets, mais également au niveau de la protection de la société, ainsi qu’à toutes les actions qui concourent aujourd’hui à une bonne performance à travers le monde.

Pour le maire de la commune rurale de Tanghin-Dassouri, Lassané KIEMTORE, ce geste vient à point nommé, car la campagne agricole, qui s’est achevée, a été très mauvaise dans sa commune et dans l’ensemble du pays, mais aussi il vient à un moment où la commune de Tanghin-Dassouri est en quête de partenaires en vue de l’accompagner dans le processus de développement qu’elle a engagé depuis des années. A cet effet, il a traduit sa reconnaissance et ses remerciements à la Direction générale des douanes pour avoir porté son choix sur sa commune à cette occasion. «Malgré les critiques de toutes natures en direction du personnel des douanes et les risques liés à l’exercice de votre fonction, parfois au péril même de votre vie, vous avez pris la pleine mesure de venir en aide à vos frères, à vos sœurs qui sont dans le besoin. En posant ces actes, vous apportez un appui considérable à notre conseil municipal», s’est exprimé le maire qui a, par ailleurs, rassuré que ce don parviendra aux bénéficiaires. Dans son allocution, il a mentionné les réalisations faites par la Direction générale des douanesuuuuihhhhh. Il a cité, notamment la réalisation du bosquet de Bazoulé et du port sec dans le village de Tanghin et le grand projet de construction de l’Ecole nationale des douanes dans sa commune. Sur ce projet, Lassané KIEMTORE a donné son assurance. «Monsieur le maire et son conseil municipal, l’ensemble des notabilités coutumières et toute la population de Tanghin-Dassouri ne manégeront aucun effort pour que ce projet puisse voir le jour», a-t-il déclaré avant de formulé le vœu cher de son conseil municipal de voir, dans les années à venir, l’érection du Centre médical (CM) en Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) et la réalisation d’un équipement de bloc opératoire.

                                                                

A l’issue de la remise de matériels et de vivres, le Directeur général des douanes, Adama SAWADOGO et sa délégation ont mis le cap sur le Centre médical de Tanghin-Dassouri d’où ils ont visité l’infirmerie et la maternité.