Madame le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement a reçu en audience, ce vendredi 18 août, l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers.

Cette audience de l’avis du président de l’APBEF, Martial GOEH-AKUE, a été sollicitée, pour exprimer la compassion  et la solidarité de la profession bancaire à l’endroit du gouvernement,  du peuple burkinabè, des familles des victimes et des blessés, suite à l’attentat terroriste du 13 août 2017.

 

Toutes les banques de la place disent condamner fermement cet attentat odieux,  lâche et barbare. La profession bancaire s’est dit profondément affligée et voudrait traduire à l’ensemble du peuple burkinabè sa consternation, sa compassion et sa solidarité.

 

Aux familles éplorées, l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers présente ses condoléances et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

La profession bancaire a rappelé que toutes les banques avaient ouvert le lendemain de l’attentat, en signe de solidarité et de soutien à l’économie.

L’affliction ne doit pas conduire à la peur, ont confié les responsables des établissements de crédit.

Par la voix de Martial GOEH-AKUE, la profession bancaire s’est engagée à financer l’économie nationale et les projets structurants du  PNDES, pour un développement économique et social du Burkina Faso.

L’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers, a sollicité l’accompagnement de l’Etat pour le renforcement de la sécurité autour des établissements de crédit.

Madame le ministre de l’économie, des finances  et du développement a exprimé à la profession bancaire, la gratitude du gouvernement pour cette marque de solidarité et de compassion.

Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI a salué également l’engagement du système bancaire à financer l’économie nationale et rassuré ces acteurs, de l’accompagnement de l’Etat pour assurer un meilleur exercice de leurs activités.