Le Directeur général des impôts, Adama BADOLO a procédé à l’installation de la nouvelle Directrice générale adjointe des impôts, Brigitte SAMMA/YAMEOGO, en remplacement de la Directrice générale adjointe sortante, Cathérine COULIBALY, admise à la retraite. La cérémonie a eu lieu, ce lundi 14 août 2017, à la Direction générale des impôts à Ouagadougou.

 

 

Admise à faire valoir ses droits à la retraite après 33 ans de service, la Directrice générale adjointe des impôts, Cathérine COULIBALY, a passé la main à sa remplaçante, Brigitte SAMMA/YAMEOGO, le lundi 14 août 2017, à Ouagadougou. La passation de service entre la nouvelle Directrice générale adjointe des impôts et la sortante s’est déroulée sous la présidence du Directeur général des impôts, Adama BADOLO. Après la lecture du décret de nomination, le Directeur général des impôts a installé la nouvelle directrice dans ses fonctions. «Madame Brigitte SAMMA/YAMEOGO, matricule 34 831 R, inspecteur des impôts, 1ère classe, 14ème  échelon, vous avez été nommée Directrice générale adjointe des impôts par le Conseil des ministres en sa séance du 02 août 2017. Au nom de Madame le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, je vous déclare installer dans vos fonctions de Directrice générale adjointe des impôts avec toutes mes félicitations et mes vœux de succès», a déclaré M. BADOLO.  

Au cours de la cérémonie d’installation de la nouvelle directrice, le Directeur général des impôts a adressé ses remerciements à la directrice sortante pour tout le soutien qu’elle lui a apporté. «Vous partez au moment où la DGI, malgré les difficultés et les adversités de toutes sortes, est sur la bonne trajectoire. Les recouvrements se portent bien, 401, 5 milliards de F CFA en fin juillet 2017 contre 358 milliards en fin juillet 2016. Des réformes majeures ont vu le jour et plusieurs sont en cours: la facture normalisée, le code général des impôts, le port stratégique de la régie, les téléprocédures fiscales, etc. Je pense également à votre rôle discret, mais efficace dans tous les moments difficiles que nous avons connus… Vous partez à la retraite, mais je sais que vous ne serez jamais loin de nous en pensées, en conseils et en prières. Ce qui nous rassure», a-t-il relevé. Les charges que vous délaissez, a poursuivi M. BADOLO, ne restent pas orphelines. Elles ont un nouveau titulaire, Mme SAMMA Brigitte, bien connue des agents des impôts et du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement. Avec elle, je suis rassuré d’un changement dans la continuité. «Mme SAMMA a su s’imposer dans notre maison par sa rigueur, son expertise, sa droiture et son souci permanent de l’intérêt général», a noté Adama BADOLO. En effet, elle a occupé plusieurs fonctions à la Direction générale des impôts dont celles de receveur, directrice de centre des impôts, chef de brigade de vérification, directrice régionale, inspecteur des services, inspecteur technique principale des services avant d’occuper la fonction de secrétaire général de l’ENAREF. Pour ce faire, le Directeur général a décliné ses attentes et sa feuille de route à l’endroit de la directrice adjointe entrante. «Nous devons former une équipe. Et j’attends de ma coéquipière que vous me donnez des avis éclairés sur les dossiers importants, d’assurer la coordination technique des services centraux, de veiller au respect des délais de traitement des dossiers, en particulier ceux devant être transmis au ministère de l’Economie, des Finances et du Développement et aux autres administrations, de contribuer à un meilleur encadrement des unités de recouvrement et une meilleure gestion des services opérationnels. Compte tenu de votre parcours et de votre expérience, je ne doute pas que vous serez à la hauteur des défis qui sont désormais les vôtres», a-t-il fait savoir avant de lui rassurer de son soutien personnel. Par ailleurs, il a invité l’ensemble du personnel de la DGI à apporter son soutien à la nouvelle directrice générale adjointe des impôts afin de faire de l’administration fiscale, une administration moderne et performante.           

Prenant la parole, la directrice générale adjointe sortante, Catherine COULIBALY a traduit toute sa gratitude à l’ensemble de ses collaborateurs pour la qualité de la collaboration, en particulier, au Directeur général des impôts pour l’honneur et la confiance placés en elle pour l’accompagner dans la mission d’encadrement des structures de mobilisation des recettes fiscales. «Mes dernières années de travail parmi vous et en particulier au poste de directrice générale adjointe ont été une formidable expérience professionnelle pour moi. J’ai beaucoup appris de vous tous», a indiqué la directrice sortante. Au moment où je m’apprête à prendre congé de la Direction générale des impôts, a-t-elle poursuivi, les performances sont dans de bonnes tendances. Je sais aussi qu’il reste de nombreux défis à relever. Cependant, je demeure convaincue que vous allez vous donner les moyens de les relever. A entendre Cathérine COULIBALY, son départ à la retraite n’est qu’un simple au revoir. A l’endroit de la nouvelle directrice, elle lui a souhaité plein succès dans ses missions et a invité l’ensemble des agents à lui accorder un accompagnement et une collaboration de qualité. «Pour avoir occupé plusieurs postes de responsabilité à la DGI, en plus de ta récente expérience à l’ENAREF, je ne doute point de tes capacités à réussir les missions qui te sont assignées. Que la grâce de Dieu t’accompagne», s’est-elle adressée à Brigitte SAMMA.

Quant à la nouvelle directrice générale adjointe des impôts, elle a renouvelé sa gratitude aux plus hautes autorités pour la confiance qu’elles lui ont accordée. Brigitte SAMMA a rendu hommage à la directrice admise à la retraite, et  a promis d’accomplir les devoirs liés à sa mission dans l’intérêt de la Direction générale des impôts et de celui de la nation. Par ailleurs, elle a exprimé sa satisfaction de regagner sa maison commune à l’heure où  de grandes réformes s’opèrent avec des défis à relever. «C’est un grand plaisir que j’éprouve en réintégrant la Direction générale des impôts, notre maison commune, à un moment où de grandes mutations sont en cours aux plans organisationnel et fonctionnel avec beaucoup d’acquis, autant de défis qu’il faut contribuer à relever», a dit Mme SAMA. Elle a rassuré le Directeur général des impôts, de sa disponibilité et son engagement à travailler pour l’atteinte des objectifs qui leurs sont assignés. Ainsi, elle a dit compter sur l’ensemble du personnel.  «Je suis ouverte à toutes les suggestions et propositions qui soient à même d’améliorer les performances de la Direction générale des impôts et en cela, je sollicite l’appui de tous les collaborateurs, directeurs, chefs de service, personnel d’appui et de soutien», a-t-elle confié. A l’endroit des partenaires techniques de la DGI, elle a renouvelé sa fidélité au renforcement des liens de travail et de franche collaboration.