Mme Edith Clémence YAKA, Ministre délégué chargé du Budget a procédé, ce lundi 7 août 2017 à Ouagadougou, au lancement officiel de la série de formation des acteurs sur la mise en œuvre du nouveau cadre harmonisé des finances. L’objectif global visé à travers cette formation est d’outiller les acteurs sur les concepts clés du budget programme notamment les modalités d’exécution, le contrôle et la nouvelle comptabilité de l’Etat.

 

Dans le but d’améliorer l’efficacité de la dépense publique, le Budget de l’Etat, gestion 2017 connait de nouvelles innovations. En effet, pour l’année 2017, ce budget est exécuté sous forme de Budget Programme. La réussite de cette nouvelle forme de gestion du Budget de l’Etat commande en partie le renforcement des capacités des acteurs. C’est dans cette optique que la Direction générale du budget (DGB), en partenariat avec l’Ecole nationale des régies financières (ENAREF) a organisé le 07 Août 2017 à Ouagadougou, une série de formation au profit d’acteurs intervenant dans le processus budgétaire et comptable.

 

Au total, ce sont environ milles (1000) acteurs (Agents des directions générales du Budget (DGB), du trésor et de la comptabilité publique (DGCTP), du contrôle des marchés publiques et des engagements financiers (DGCMEF) des différents ministères et institutions) qui seront formés. Organisées en 25 sessions, la formation sera administrée dans les treize régions du Burkina et portera sur 3 thèmes à savoir les procédures et modalités d’exécution du Budget Programme, le contrôle et la reforme comptable.

 

Mme Edith Clémence YAKA, Ministre délégué chargé du Budget a, lors de la cérémonie d’ouverture,  souligné le bien-fondé de ces sessions de formations. Elle a indiqué qu’elles permettront aux différents participants de jouer pleinement leur rôle dans la gestion du budget de l’Etat. C’est donc d’ailleurs pour cette raison que Mme le ministre a invité l’ensemble des participants à accorder un intérêt particulier à ces sessions de formation qui viennent à point nommé au regard des insuffisances déjà constatées çà et là. Avant de conclure son propos, Edith Clémence YAKA, a rappelé que ces formations s’inscrivent dans la poursuite des actions de renforcement des capacités des acteurs entreprises depuis 2010.

Le directeur général de l’école nationale des régies financière, Nebila Amadou YARO, dont la structure coordonne l’aspect technique et organisationnel de l’activité, a indiqué que tout a été mis en œuvre (thèmes, formateurs, organisation pratique et technique etc.) pour un bon déroulement des séances de formations.

En rappel, le Budget Programme a été adopté en juin 2009 par le conseil des ministres de l’UEMOA, comme instrument de mise en œuvre des politiques publiques. Le Burkina Faso, après avoir définit le cadre juridique et institutionnel de cette mise en œuvre, l’applique depuis janvier 2017.